FARàVélo présente sa proposition de Plan Vélo pour Fontenay-aux-Roses

A Fontenay-aux-Roses, la voiture a toute sa place, le piéton commence à être pris en compte, mais pas encore le vélo. FARàVélo propose de donner aux Fontenaisien(ne)s le choix de se déplacer à vélo en sécurité en proposant un Plan Vélo. Ce Plan Vélo, proposé pour adoption par le Conseil Municipal, doit répondre à la question: comment rendre une ville cyclable?

Pourquoi favoriser le vélo?
Il y a 185 raisons pour favoriser le vélo comme mode de déplacement, dont voici quelques-unes:
  • notre Région se densifie en termes de logements, et donc aussi en termes de déplacements. Le vélo permettrait d'éviter nombre de déplacements en voiture et d'améliorer ainsi le cadre de vie et la santé des habitants, d'éviter des embouteillages et des dépenses liées aux infrastructures routières, de dynamiser le commerce de proximité, et d'offrir un mode de transport bon marché pour des trajets ne pouvant être faits à pied;
  • le vélo faciliterait aussi la vie de nombreux Fontenaisien(ne)s car il est un mode de transport fiable et plus efficace que la voiture pour beaucoup de distances. Saviez-vous qu'il suffit de 29 minutes pour aller de Fontenay-aux-Roses à Montparnasse à vélo, et 19 minutes sur un vélo électrique? (Voir la carte vélotaf de FARàVélo).

Et cerise sur le gâteau: si la ville adopte un Plan Vélo, sa mise en œuvre sera financée par la Région à hauteur de 50%, y compris les études!

Pourquoi un Plan Vélo maintenant?
La demande des franciliens pour cette solution de transport est en constante augmentation. Pour développer l'usage du vélo, il ne suffit pas de créer un bout de piste cyclable par-ci par-là: il faut un réseau cyclable continu dans et entre les villes. Cette continuité est absente à Fontenay-aux-Roses, comme le montre cette carte:



L'étude ITER qui montre la discontinuité des « itinéraires » cyclables.

Pour créer la continuité cyclable qui manque, plusieurs Plans Vélos existent déjà:
Le Plan Vélo de Fontenay-aux-Roses vient donc remplir le dernier « blanc » dans le maillage vélo de notre territoire.

Quel est le point de départ du Plan Vélo?
Le Plan Vélo se base sur les observations des les habitants, recueillies dans le cadre du baromètre des villes cyclables 2017. De leurs remarques il ressort plusieurs points noirs: la rue Boucicaut (trop forte pression automobile), le manque de sécurité pour les cyclistes sur les intersections et les grands axes (Dolivet, Jean Moulin, Paul Langevin…), et le manque de stationnement sécurisé, notamment aux pôles de transport (Gare RER B, T6...). 

Quelles actions propose le Plan Vélo?
Le Plan Vélo propose de rendre Fontenay-aux-Roses cyclable en cinq axes:
  1. Créer des infrastructures cyclables bien visibles pour sécuriser les trajets à vélo;
  2. Créer du stationnement sécurisé pour lutter contre le vol;
  3. Créer des services pour rendre l'usage du vélo évident: magasin vélo, vélo-école, atelier de réparation, Vélib', location de vélo, atelier de réparation....;
  4. Promouvoir le vélo comme mode de déplacement, en commençant à l'école via le programme « savoir rouler », une fête du vélo…; et
  5. Création d'un Comité Vélo et un Chargé de Mission de la mairie vélo pour porter le Plan Vélo et suivre sa mise en œuvre.
Qu'en disent les Fontenaisiens?
FARàVélo a présenté le Plan Vélo au Comité d'Habitants sur la Circulation, le Stationnement et les Transports Actifs (CSTA) le 17 juin 2019, et à l'ensemble des Fontenaisiens lors d'une réunion publique organisée par FARàVélo le 9 octobre 2019 (présentation ici).

Hélène Chabanas-Maguin, notre référente Aménagements Cyclables, présente le Plan Vélo lors de la réunion publique du 9 octobre 2019.
 
L'accueil était favorable et a permis de peaufiner les propositions, par exemple:
  • davantage de mesures pour faire respecter la limite de vitesse de 30 km/h dans l'ensemble de notre commune: plateaux, dévier le transit vers les grands axes, radar pédagogique (ce qui favorise la pratique du vélo);
  • appliquer le principe de toujours favoriser les modes actifs (marche et vélo), ce qui signifie parfois qu'il faut mettre une rue en sens unique pour avoir de la place pour les trottoirs et des bandes cyclables;
  • avoir une volonté politique plus forte pour le vélo, qui explique par exemple pourquoi Sceaux est si loin en avance par rapport à Fontenay-aux-Roses alors que les communes se touchent;
  • ne plus évoquer le relief comme une excuse pour ne pas développer la pratique du vélo car le vélo à assistance électrique se généralise, avec l'aide de notre Région;
  • sécuriser l'axe RD 63 (Jean Moulin / Antoine Petit / Dolivet) pour les vélos, sachant que la Coulée Verte n'a pas vocation à être un axe pour vélo utilitaire dû à son caractère mixte piéton/vélo.

Quelles étapes maintenant pour le Plan Vélo de Fontenay-aux-Roses?
FARàVélo rencontrera prochainement la mairie et les candidats aux municipales pour son adoption en Conseil Municipal et pour connaître leur niveau d'engagement sur ce projet pour notre ville. L'association communiquera ensuite ces engagements afin de permettre aux électeurs de faire un choix éclairé lors des élections municipales en mars 2020.

Pour réagir au texte: faravelo@outlook.fr
Pour donnez votre avis sur votre ville en matière de vélo: https://barometre.parlons-velo.fr/
Pour soutenir FARàVélo: https://www.helloasso.com/associations/faravelo/adhesions/formulaire-d-adhesion-faravelo.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La ville cyclable: le guide "punchy" de Copenhagenize

Vélo et voiture: des chiffres qui font réfléchir