Propositions de FARàVélo pour une ville plus cyclable

Introduction

Fontenay-aux-Roses est amené à réfléchir à l’évolution du plan de circulation de FAR et de sa politique de stationnement pour deux raisons :
  1. la saturation de certains axes et parkings aux heures de pointe et une demande en stationnement sur voirie supérieure à l'offre; 
  2. à partir du 1/1/18 la compétence relative au stationnement payant est municipalisé (loi MAPTAM). C'est donc la Mairie qui doit décider du montant du "forfait post-stationnement" (mesure domaniale), remplaçant le PV de 17 euros pour non-paiement de la taxe de stationnement. 
A ces raisons s’ajoute le fait que l’air que nous respirons est trop pollué et que l’Etat vient même d’être condamné [1] pour son manque d’action à ce sujet. De ce fait les communes sont maintenant appelées à mieux appliquer le Plan de Protection de l’Atmosphère [2] entre autres "en incitant les usagers à utiliser des modes de transport actifs avec la construction de voies cyclables" [3].

Dans ce contexte, la Mairie a commandé à la société ITER une étude concernant la circulation et le stationnement dont les résultats de la première phase (diagnostic) sont synthétisés dans cette présentation publique: https://www.fontenay-aux-roses.fr/190/voirie-et-travaux.htm. C’est sur cette base que nous formulons nos observations.


Remarques sur le diagnostic:
  1. Il manque des données sur l’équipement des foyers en vélo (nombre de vélo par ménage) et deux roues motorisés. 
  2. Le diagnostic n’a pas mesuré la vitesse réelle des véhicules. Cela aurait été instructif car il est courant qu’elle dépasse les 30km/h autorisés, notamment sur les grands axes. 
  3. Le diagnostic ne mentionne pas l’existence du collectif cycliste de FAR qui s’appelle « FARàVélo » [4]. 
  4. Un quart des déplacements en voiture dans FAR est effectué en voiture. Au vu de leur distance maximale (2,5 km), une grande partie pourra facilement être remplacée par le vélo (à assistance électrique dans certains cas). 
  5. Beaucoup de déplacements de FAR vers et venant de l’extérieur font moins de 3 km (villes voisines). Une partie de ces déplacements pourrait également être remplacée par le vélo. 
  6. Le diagnostic remet en question certaines boucles de circulation alors que justement ces boucles contribuent fortement à apaiser le trafic et encouragent les transports actifs (vélo/marche) qui, eux, ne sont pas gênés par ces boucles. 
  7. Le diagnostic conclut que la « liaison est-ouest par le centre-ville compliquée » rend notre commune peu attractive pour l’automobiliste. FARàVélo observe que cette configuration particulière – liée au relief et à la forme sinueuse et à l’étroitesse relative de certaines rues – fait justement le charme de notre ville. Les automobilistes peuvent parfaitement se rendre dans le centre, se garer sous le marché, profiter du centre-ville, et rentrer chez eux. 
  8. Le diagnostic n’anticipe pas l’augmentation de la population : les projets urbains, augmentant la population, vont ajouter facilement 1000 voitures supplémentaires amenées par les 3.000 Fontenaisiens qui vont arriver d’ici à 2030. Et ce, alors que nos rues sont déjà chargées matin et soir ; il faudra donc développer des alternatives à la voiture. Des pistes cyclables permettront : a) de désengorger les routes en encourageant les déplacements à vélo ; b) de gagner du temps (en ville les vélos vont plus vite en moyenne). Le vélo est aussi particulièrement adapté à la banlieue du fait (i) que les liaisons banlieue/banlieue par les transports publics resteront peu performantes et (ii) que les distances parcourues sont souvent courtes. 
  9. Il manque une carte indiquant le relief, élément important à prendre en compte dans la mise en place d’un plan de circulation adapté au vélo. 

Propositions: 
  1. Mise en place d’un Plan Vélo et d’un Budget Vélo pluriannuel à l’exemple de la ville de Sceaux [5]. Ce Plan Vélo peut avantageusement reprendre toutes les mesures recommandées ci-dessous. 
  2. Mise en place des panneaux « Cédez le Passage Cycliste au Feu » (CLPCF) permettant au cycliste de passer au feu rouge après avoir cédé le passage aux autres usagers de la route. Cette mesure favorise la sécurité et le confort du cycliste [6]. Cette mesure a été généralisée dans de nombreuses villes voisines. Exemples : généralisation à Sceaux en 2016 [7], lui valant même le Trophée de la Mobilité de l’Ile-de-France [8]. Mise en place également à Bagneux et à Antony [9]. Cette mesure nécessite une campagne de sensibilisation à l’exemple de celle réalisée à Antony (Annexe). 
  3. Mise en place de sas vélo à chaque feu tricolore [10]. 
  4. Signalisation appropriée pour marquer le fait que toute rue à 30 km/h (donc toutes les rues de FAR) est à Double Sens Cyclable (DSC) pour les cyclistes [11]. Cette mesure a été généralisée à Sceaux (2009) et à Clamart (2010) [12]. Le DSC doit être signalisé par un panneau pour sensibiliser les automobilistes – pour qui les rues sont à sens unique – à l’arrivée possible de cyclistes. Pour certaines rues très étroites et à forte pente la Mairie peut envisager de ne pas appliquer et signaler cette mesure. Cette mesure nécessite une campagne de sensibilisation à l’exemple de celle réalisée à Antony (Annexe). 
  5. Appliquer la loi LAURE [13] qui oblige chaque commune qui rénove ou (ré)aménage une partie de la voirie à mettre en place un itinéraire cyclable, en concertation avec FARàVelo. Au vu du programme de rénovation de voirie lancée par la Mairie, cette recommandation permettrait d’améliorer la continuité du réseau cyclable de notre ville qui fait actuellement défaut. Exemple : la piste cyclable créée actuellement dans l’av. Jean Moulin appelle une continuité Nord-Sud via l’av. Dolivet, puis à Châtillon vers le nord, et en continuité des pistes cyclables existant au sud au-delà des Mouilleboeufs. 
  6. Proposer l’adhésion de Fontenay au Club de Territoires et Villes Cyclables [14], regroupant les élus de plus de 1500 collectivités territoriales : communes, intercommunalités, départements, régions représentant plus de 40 millions d'habitants. 
  7. Maintenir le statut de Ville 30 et encourager le respect de la vitesse maximale de 30 km/h en rappelant des panneaux 30, en installant des radars pédagogiques et des aménagements favorisant la baisse de la vitesse (stationnement en chicane, ralentisseurs, etc.) et en sanctionnant effectivement les excès de vitesse. Rappeler la limitation en entrée ville par un marquage 30 au sol. 
  8. Créer une carte vélo interactive de FAR qui montre les pistes cyclables et le temps de trajet depuis la Mairie comme l’a fait Massy [15]. Et pour afficher son ambition de développer le vélo, FAR peut afficher également un plan des pistes en projet, comme l’ont fait Antony et Massy [16]. 
  9. Encourager l’installation d’un autre lieu de vente et de réparation de vélos en complément de l’atelier social Jeunes Dans Le Cycle [17]. FARàVélo est prêt à participer à ce projet. 
  10. Offre plus importante et mieux répartie de stationnements bien adaptés pour les vélos – notamment dans le cadre du programme de rénovation des routes de FAR - pour déclencher le « réflexe vélo » : 
    1. Ces stationnements manquent : dans l’hyper-centre (Place de Gaulle/Cavée) il n’y a que 7 arceaux alors que la voiture peut stationner partout. Cette mesure favorise le commerce : le cycliste, qui effectue des trajets courts, est par excellence un client des commerces de centre-ville. Il dépense même 12% de plus en moyenne sur une semaine ("no bike no business") [18]. 
    2. Mais ces stationnements ne doivent pas être limités aux commerces. Ils méritent d’être généralisés dans la ville car de nombreux habitants souhaiteraient utiliser un vélo mais n’ont pas d’endroit pour le garer en sécurité. Le Plan des Déplacements Urbains d’Ile-de-France prévoit qu’un emplacement voiture sur 50 doit être dédié aux vélos, et FAR est loin de ce ratio de 1 pour 50. 
    3. Pour encourager leur utilisation les emplacements avec arceaux doivent être indiqués clairement par un panneau. Les arceaux doivent être réservés aux vélos car pour les scooters un marquage au sol suffit (emplacement également à signaliser par un panneau). 
    4. Ces stationnements vélo peuvent avantageusement être placés en amont des passages piétons à moins de 5 m., où le Code de la Route interdit le stationnement voiture [19]. La présence de vélos dans ces endroits empêche utilement le stationnement automobile sauvage et surtout améliore la visibilité et donc la sécurité du piéton. 
    5. Pour favoriser l’usage du vélo plutôt que de la voiture pour aller à la gare, FARàVélo recommande l’installation de stationnements vélo sécurisés. Surtout que le vélo à assistance électrique se développe et qu’il coûte souvent plus de 2.000€. 
    6. Prévoir du stationnement vélo aux abords de tous les équipements publics, gymnases, stades, tennis, médiathèque, conservatoire, CCJL, théâtre et cinéma, écoles et collège etc., mais aussi aux abords de logements collectifs pour palier au déficit de locaux adaptés aux vélos. 
  11. Lutter fermement contre le stationnement sauvage et sur trottoir qui met les piétons et les cyclistes en danger. 
  12. Signaler plus clairement à l’automobiliste qu’il pénètre une Zone de Rencontre par un traitement du sol différencié (plateau surélevé, matériaux différents, etc.). Car peu d’automobilistes savent aujourd’hui que la place du Général de Gaulle est une Zone de Rencontre alors que ce statut est indiqué par des panneaux. S’il monte sur un plateau il s’apercevra plus facilement qu’il pénètre une zone où il n’est plus prioritaire. 
  13. Organiser une journée vélo à FAR pour sensibiliser les Fontenaisiens à l’usage du vélo, à l’instar de Sceaux [20]. 

Notes:

[1] http://www.lemonde.fr/pollution/article/2017/07/12/le-conseil-d-etat-enjoint-au-gouvernement-de-prendre-des-mesures-urgentes-contre-la-pollution_5159568_1652666.html.
[2] http://www.driee.ile-de-france.developpement-durable.gouv.fr/le-plan-de-protection-de-l-atmosphere-ppa-r781.html
[3] https://www.maqualitedelair-idf.fr/jagis-au-quotidien/je-suis-une-collectivite/
[4] http://oosterenvan.blogspot.fr/2017/07/fontenay-aux-roses-en-selle-avec.html.
[5] http://www.sceaux.fr/presse/2016/sceaux-vote-son-second-plan-velo-2016-2020.
[6] https://www.youtube.com/watch?v=X_v-RROEHME.
[7] http://www.leparisien.fr/sceaux-92330/a-sceaux-griller-le-rouge-a-velo-c-est-permis-22-05-2016-5818745.php.
[8] http://www.leparisien.fr/sceaux-92330/sceaux-primee-pour-ses-mesures-en-faveur-des-cyclistes-24-11-2016-6371412.php.
[9] http://www.leparisien.fr/antony-92160/antony-autorise-les-cyclistes-a-griller-les-feux-rouges-25-05-2017-6983337.php et https://www.ville-antony.fr/actualites/feu-rouge-cycliste.
[10] Conformément au Décret n° 2015-808 du 2 juillet 2015 relatif au plan d'actions pour les mobilités actives et au stationnement : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000030837215&categorieLien=id.
[11] https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000030837215&categorieLien=id.
[12] Sceaux: http://www.leparisien.fr/sceaux-92330/sceaux-ville-la-plus-cyclable-de-france-08-02-2017-6665721.php et Clamart: http://www.faravelo.com/2018/01/clamart-pourquoi-jai-generalise-le.html.
[13] https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006074220&idArticle=LEGIARTI000006833430&dateTexte=20090518. Explications et jurisprudence: http://www.fub.fr/droit.
[14] http://www.villes-cyclables.org/.
[15] http://ville-massy.fr/documents/Temps%20de%20parcours%20%C3%A0%20v%C3%A9lo%20depuis%20la%20mairie.pdf.
[16] http://ville-massy.fr/pistes-cyclables.
[17] http://oosterenvan.blogspot.fr/2017/06/un-atelier-velo-qui-fait-du-bien.html.
[18] https://www.gart.org/wp-content/uploads/2016/06/Etude-GART_Mobilit%C3%A9-villes-moyennes_Septembre-2015.pdf.
[19] https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006074228&idArticle=LEGIARTI000006842299 (paragraphe 8c).
[20] http://www.leparisien.fr/sceaux-92330/sceaux-c-est-la-fete-du-velo-19-05-2017-6965646.php.



____________________________________________________________________________


Annexe

Campagne de sensibilisation actuellement en cours à Antony pour faire connaître :

1/ le Cédez le Passage Cycliste au Feu (CLPCF) : https://www.ville-antony.fr/actualites/feu-rouge-cycliste.


Commentaires

  1. Voici une carte en ligne montrant le dénivelé:

    http://fr-fr.topographic-map.com/places/Fontenay-aux-Roses-54984/

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Vélo et voiture: des chiffres qui font réfléchir

Des casques ou des pistes?

5 demandes pour une RD920 cyclable