Concertation Mobilités: quels résultats concrets?

Auteur: Stein van Oosteren

Date: 21 décembre 2019 21:52

 

Plus d'une année de travail devait aboutir à des mesures concrètes le 14 décembre 2019, lors du Forum des Mobilités organisé par la mairie de Fontenay-aux-Roses. 53 propositions avaient déjà été communiquées à la mairie par le comité citoyen sur la Circulation, le Stationnement et les Transports Actifs (CSTA). Trois objectifs: apaiser la ville, encourager la marche et le vélo, et un stationnement plus équitable et lisible. A quels résultats concrets a abouti le forum?

Plusieurs observations concernant le format du forum:

  • le forum, qui clôturait plus d'une année de travail des citoyens sur un sujet majeur, était marqué par l'absence du maire et le manque de propositions concrètes venant de la mairie. Ce choix contrastait avec les Assises des Sports en octobre 2018, que le maire avait clôturées en personne en annonçant des mesures concrètes.
  • le forum ne clôturait pas les ateliers de travail organisés par le CSTA pendant plus d'une année, mais se déroulait de nouveau sous forme d'ateliers de travail. Malgré la demande du CSTA, les 53 propositions qui devaient former la base du forum n'étaient pas présentées au public.
  • alors que plusieurs experts externes avaient participé à la concertation sur les sports, la concertation des mobilités s'est déroulé sans participation d'experts externes (sans œil neuf).
  • les commerçants n'ont jamais été associé aux travaux. C'est un problème, car le commerce de proximité est un acteur clé dans le changement d'une ville, a fortiori en matière de mobilité.

 

Les 4 ateliers de travail: co-voiturage, Plan Vélo, Plan Piéton, apaisement du centre-ville.
Les 4 ateliers de travail: co-voiturage, Plan Vélo, Plan Piéton, apaisement du centre-ville.

 

Quel résultat?

La mairie a annoncé qu'environ la moitié des propositions pouvait être mis en œuvre à court terme, dans un délai de moins d'un an. Pour suivre et concrétiser la mise en œuvre des propositions du CSTA, et sur proposition des citoyens, un comité de suivi sera mis en place avec la mairie, des commerçants, un référent handicap et des représentants du CSTA: Frédéric Wagret, Jean-Max Drouot, Hélène Chabanas-Maguin et Stein van Oosteren. Le comité de suivi se rencontrera dès janvier 2020 et tiendra compte des propositions complémentaires formulées par les habitants. En voici quelques-unes:

Propositions pour apaiser le centre-ville (Rue Boucicaut, Place de l'Eglise, Place de Gaulle, Place de la Cavée):

  • sécuriser la rue de façon à ce qu'un enfant puisse traverser tout seul en toute sérénité. Formellement les piétons ont la priorité partout, mais dans la pratique ils se font immédiatement chasser par le flux motorisé intense. 
  • réduction du volume du trafic motorisé dans la rue Boucicaut en déviant le transit via la rue des Pierrelais (route départementale prévue à cet effet). Pour y parvenir, inverser le sens de la circulation entre la Cavée et la rue Gaston Sansoulet. 
  • décourager la société Carrefour de poursuivre son service "Drive" qui encourage les déplacements en voiture en centre-ville et dégrade le cadre de vie, surtout qu'un service de livraison est déjà disponible.
  • réduction de la vitesse du trafic motorisé dans la rue Boucicaut en rendant la zone de rencontre effective en favorisant la rencontre: supprimer potelets, création de plateaux surélevés, chicanes.
  • marquer le double-sens cyclable notamment dans la rue Boucicaut, qui est aujourd'hui incompris.
  • accompagner cette démarche d'apaisement par une démarche de requalification en aménageant des végétaux en pleine terre (en guise de chicane p.e.), des bancs, des terrasses, etc.
  • concevoir la rue Boucicaut comme une destination pour les habitants, clients et services de la ville, et non plus comme un raccourci pour le transit motorisé qui remplace la route départementale (Pierrelais) juste à côté.
  • accompagner les habitants par une pédagogie forte sur la signification d'une zone de rencontre (qui est aujourd'hui incomprise).
  • réduire la présence de l'automobile et le "caractère routier" du centre-ville et prévoir plutôt une chaussée "qui s'efface" et qui soit perçue comme un espace piéton où la voiture est une "invitée".
  • pour limiter la pollution en centre-ville, instauration de la Zone à Faibles Emissions (ZFE) qui est entrée en vigueur le 1er juillet 2019 et à l'intérieur de laquelle les véhicules les plus polluants ne peuvent plus circuler.
  • limiter les livraisons en-dehors des horaires ouvrables et piétoniser la rue Boucicaut le weekend. Conséquence: faire circuler les bus autour du centre-ville devant le cimetière et via la rue Blanchard.
  • déplacer le stationnement deux-roues (motorisés ou pas) qui est actuellement caché derrière les voitures sur le trottoir: les arceaux obligent les conducteurs à rouler entre les piétons.
  • inciter les commerces de livraison de repas à utiliser des deux-roues électriques, de préférence des vélos.

 

Un atelier en cours.
Un atelier en cours.

 

Propositions pour la mise en œuvre d'un Plan Vélo:

  • mise en œuvre d'un Plan Vélo selon les 5 axes de la proposition de Plan Vélo établie par l'association FARàVélo après consultation des citoyens:
    1. Sécuriser les itinéraires cyclables
    2. Généraliser l'offre de stationnement (sécurisé et non sécurisé)
    3. Communication et pédagogie autour de la pratique du vélo  
    4. Services aux cyclistes (atelier de réparation, point de vente, pompes, etc.)
    5. Suivi de mise en œuvre du Plan Vélo avec un Comité Vélo
  • créer et distinguer le stationnement pour les vélos et les deux-roues motorisés.
  • le potentiel de développement de l'usage du vélo concerne plutôt les trajets inter-villes, donc il convient de rendre les grands axes cyclables moyennant des pistes cyclables sécurisées, séparées de la circulation motorisée.
  • jalonner les itinéraires cyclables et informer les citoyens des trajets à vélo entre Fontenay-aux-Roses et les stations Vélib' et de transport public dans les villes voisines.

 

 

Propositions pour un Plan Piéton à élaborer

  • élargir les trottoirs à 1,40m hors obstacles (candélabres, plots, barrières, véhicules en stationnement irrégulier...).
  • aménager des trottoirs traversants sur plateau aux endroits répertoriés avec les habitants.
  • baliser les itinéraires piétons en indiquant un temps de trajet en plus d'une distance.
  • remettre en service les anciens sentiers de Fontenay-aux-Roses.

 

Jean-Max Drouot restitue les idées pour un Plan Piéton pour Fontenay-aux-Roses.
Jean-Max Drouot restitue les idées pour un Plan Piéton pour Fontenay-aux-Roses.