Bagneux met le paquet sur le vélo

Poursuivant sa politique de développement des circulations douces, la Ville a mis en place des panneaux visant à faciliter le déplacement des cyclistes dans les rues de la commune.

Depuis l’été 2017, de nombreux panneaux autorisant les cyclistes à franchir un feu rouge ont été installés dans la ville. Chaque carrefour où ces panneaux ont été posés, a fait l’objet d’une analyse précise afin de déterminer les déplacements qui pouvaient être autorisés en toute sécurité (soit pour tourner à droite, soit pour aller tout droit), notamment en fonction de la visibilité, de la vitesse et le flux des véhicules. À terme, tous les carrefours à feux tricolores de la ville seront équipés, exceptés ceux se trouvant en limite de la commune et qui sont souvent en intersection avec des voiries départementales. Ces panneaux ont pour but de faciliter les déplacements à vélo des usagers, de leur assurer une continuité de parcours (il est difficile de reprendre son élan après s’être arrêté dans une côte) et de formaliser une pratique existante. Si ces panneaux autorisent les cyclistes à franchir un feu rouge, ils doivent toutefois se montrer attentifs aux véhicules franchissant un carrefour et ayant, eux, le feu vert, ainsi qu’aux piétons.


A retenir 
  • Au total 113 panneaux de ce type ont été ou seront posés sur les feux tricolores de la ville.
  • Ce panneau ne donne pas la priorité aux cyclistes sur les piétons. Les cyclistes doivent laisser passer les piétons souhaitant traverser.
  • Ce panneau n’autorise le franchissement que dans la direction indiquée par la flèche. Si en voyant ce panneau un cycliste franchit le feu rouge pour aller tout droit, il est passible d’une amende de 135 euros.

Les aménagements réalisés dans les années passées seront poursuivis via le schéma des circulations douces : réseau conforté et mis en valeur avec continuité des circulations, renforcement de la trame verte de la coulée verte jusqu’au RER de Bagneux, réflexions au sein du comité d’axe Rd 920...
Un schéma directeur des itinéraires cyclables a été dressé à l’échelle de la commune. Il fixe les aménagements à réaliser dans les prochaines années (2014-2020) pour développer la pratique du vélo en ville. Un diagnostic et un inventaire ont été réalisés en concertation avec les habitants de la commune. L’étude a révélé l’absence d’un véritable maillage entre les aménagements existants et une offre de stationnement destiné aux cyclistes assez faible.
À terme, il s’agit donc de développer ce réseau en augmentant de 12 kilomètres sa surface globale, hors voiries départementales.



En parallèle avec l’arrivée prochaine du métro dans le quartier Nord, l’idée est de promouvoir ce mode de déplacement doux en assurant le développement de doubles-sens cyclables dans les zones 30 ainsi que la création d’un itinéraire cyclable reliant le RER B à l'Hôtel de ville, via la rue des Blains et le centre-ville. Le coût prévisionnel lié à ces aménagements cyclables a été estimé à environ 150 000 euros par an.

Il existe trois types d'aménagements cyclables : piste, bande et voie partagée. Le choix entre ces trois types d'aménagements est déterminé en fonction des contraintes de voirie et des flux de circulation des voitures, afin de garantir au mieux la sécurité des cyclistes. Il faut savoir que l'espace vital d'un cycliste en mouvement est d'un mètre de large, et son espace de confort de 1,5 mètre, impliquant des aménagements bien spécifiques.













Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Vélo et voiture: des chiffres qui font réfléchir

Des casques ou des pistes?

5 demandes pour une RD920 cyclable