Lettre Président FARàVélo concernant RD920

Dans cette lettre au Conseil Départemental du 92, le Président de FARàVélo explique pourquoi selon plusieurs associations le projet d'aménagement de la RD920 décourage le développement du vélo au lieu de l'encourager. 

A l’attention du Conseil Départemental des Hautes-de-Seine, mobilites.cd92@hauts-de-seine.fr

Fontenay-aux-Roses, le 8 mai 2018

Objet : Aménagement de la RD920

Madame, Monsieur,

Votre projet d'aménagement pour la RD920 ne reflète pas votre ambition affichée de développer l'utilisation du vélo comme moyen de déplacement en tant que tel. En effet :

1) La piste cyclable est sur le trottoir : le cycliste est mélangé avec les piétons, ce qui affecte fortement le confort et la sécurité aussi bien des piétons que des cyclistes. L'argument avancé de sécurité des enfants à vélo n'est donc pas recevable. De plus, le vélo n'est pas limité aux balades, mais constitue un moyen de transport à part entière, utilisé par des milliers de personnes en Ile-de-France, pour leur déplacements domicile/travail. Une piste sur trottoir n'est absolument pas compatible avec ces déplacements.

2) Le trajet cycliste est discontinu : ceci nuit à la fluidité et à la sécurité du déplacement vélo. Il est difficile d'invoquer le manque de place, car votre projet prévoit jusqu'à douze voies de voitures (dont huit voies de circulation).

3) Trajet sur contre-allée : ces trajets sont en réalité une voie de circulation pour les voitures arrivant ou quittant les places de stationnement. Les cyclistes seront perçus comme une gêne par les automobilistes qui ne pourront pas les dépasser. De plus, le/la cycliste est exposé(e) aux portières s'ouvrant des véhicules stationnés. Le baromètre des villes cyclables l'a montré: aucun cycliste débutant ne l'empruntera par peur des voitures.

En conclusion: alors que Vélib' se développe en banlieue, votre projet décourage activement le développement du vélo en tant que moyen de déplacement alternatif. Les photos dans l’article suivant montrent qu'un tél aménagement ne fonctionne pas : http://www.faravelo.com/2018/04/5-demandes-pour-une-rd920cyclable.html

Il n'est pas besoin de rappeler que les véhicules motorisés sont sources de pollution de l'air que nous respirons, à tel point que la France a été condamnée par le Conseil d’Etat en juillet dernier. Tous les textes officiels en vigueur obligent les collectivités à diminuer le flux automobile et à favoriser les transports actifs et non polluants (marche et vélo) : PAMA2, PPA, PDUIDF, PCE, etc. Par conséquent il est de votre responsabilité d’inverser la tendance et d'encourager le vélo comme un moyen de déplacement.

A cette fin FARàVélo vous demande, avec 17 autre associations, un axe structurant vélo dans le communiqué suivant: http://mdb-idf.org/amenagement-de-la-rd920-inquietude-des-associations-cyclistes-franciliennes/. Seul une véritable piste cyclable donnera envie de faire du vélo à tous, proposant ainsi une véritable alternative à la voiture comme moyen de transport:


  1. une piste sécurisée, séparée matériellement des piétons et des voitures
  2. une piste continue qui permet un trajet fluide et sécurisé
  3. une piste large capable d'absorber un flux important de cyclistes
  4. une piste rectiligne et non pas une "piste slalom" comme à Antony
  5. une piste lisse sans aucun ressaut.


Avec le Collectif Banlieue Sud, nous sollicitons une entrevue pour vous accompagner dans l’aménagement d’un axe de circulation adapté aux besoins des vingt prochaines années.

Cordialement,
Stein van Oosteren
Président de FARàVélo faravelo@outlook.fr

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Vélo et voiture: des chiffres qui font réfléchir

Des casques ou des pistes?

5 demandes pour une RD920 cyclable