FARàVélo finalise son logo

La troisième fois était la bonne. Le 17 mai dernier, FARàVélo a choisi son logo final. Un choix « éclair » et unanime. Ce qui est plutôt rare dans une association, où ce genre de discussions peut prendre une année.


La première version date d'avril 2017, le mois où FARàVélo s'est réunie pour la première fois. Il fallait se donner un visage rapidement pour se distinguer sur les réseaux sociaux. Le logo mettait en exergue le bonheur (sourire) d'être cycliste et le « phare » à vélo de FARàVélo, qui en réalité signifie « Fontenay-aux-Roses à vélo ».



Le premier logo de FARàVélo peu après sa création le 6 avril 2017.


La deuxième version a suivi quelques mois plus tard: une version plus épurée et professionnelle. Cette version, également dessinée par le président Stein van Oosteren, ne montre plus le sourire du cycliste mais un élément plus fondamental: la piste cyclable. Le logo exprime mieux la mission de FARàVélo: aider les collectivités à créer les conditions qui donnent envie aux citoyens de se mettre en selle. Pour cela il faut des pistes cyclables continues, sécurisées, larges, rectilignes et lisses. La voici:



Le deuxième logo de FARàVélo montrant bien la piste cyclable nécessaire pour se sentir en sécurité.


Ce logo ne satisfaisait toujours pas. Par sa forme et couleur rouge il faisait trop penser à un panneau d'interdiction, alors que FARàVélo souhaite diffuser l'envie de faire du vélo. La courbe ne plaisait pas non plus: elle rappelle un smiley mécontent et boudeur. FARàVélo représente au contraire un esprit constructif et positif. 

Grâce à l'association Paris en Selle, FARàVélo a rencontré la graphiste Aurélie Soulatges. Elle a proposé d'accompagner les adhérents dans la finalisation du logo. Plusieurs versions ont alors été discutées, dont une version ronde d'un rouge moins vif:

Cette version n'a pas été retenue, car moins lisible et trop ressemblant toujours à un panneau STOP. D'autres couleurs et formes ont été testées, comme ce logo en forme de pignon (pièce du vélo) et de couleur verte (moyen de transport non polluant):



Cette version n'a pas été choisi non plus, car la majorité des logos d'associations vélo sont jaunes et.... vertes.


La troisième et dernière version a été choisie de façon unanime dans un menu de 16 options présenté par Aurélie Soulatges. Elle n'est plus rouge mais orange, d'un ton vif:

La version finale du logo de FARàVélo.


La forme ronde qui rappellait trop le panneau d'interdiction, a été remplacée par un pourtour qui paraît dessiné à main levé, renforçant l’aspect « fait main » du logo.



Aurélie Soulatges (à gauche) remet le logo finalisé à Monika Miller de FARàVélo. La cérémonie s'est déroulée devant le logo signifiant « la paix » sur la fontaine de la paix au siège de l'UNESCO à Paris.


FARàVélo remercie Aurélie pour son aide et son écoute très précieuses, qui ont permis à l'association d'envisager l'avenir avec un logo professionnel et original!


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Vélo et voiture: des chiffres qui font réfléchir

Des casques ou des pistes?

5 demandes pour une RD920 cyclable